Les religions au japon

Les religions au japon

Plusieurs temples et sanctuaires envahissent les villes de Japon. Ce ne sont pas juste des belles infrastructures ou des monuments historiques qui servent à décorer les lieux et à attirer les touristes, mais ce sont également des constructions qui démontrent que les japonais accordent une grande importance à leur religion au point de les combiner avec leur culture et leur tradition. De plus, la cohabitation qui est acceptée par les différentes religions est inexplicable.

Les deux principales religions au Japon

Les deux principales religions que l’on peut rencontrer au Japon sont : le Shintoïsme et le Bouddhisme. Tout d’abord, le Shintoïsme qui signifie « la voix du divin » ou encore « la voie des Dieux » est une religion dont on ne connaît ni l’origine ni les textes fondateurs ni le dogme mais qui est seulement basée sur les forces de la nature et sur le respect des divinités appelées « Kami » qui signifie littéralement « ce qui est au-dessus des hommes » ou encore « supérieur à la condition humaine ». Cette religion est considérée comme une croyance animiste et chamaniste qui vénère des esprits omniprésents dans la nature. Ainsi, tout ce qui est déité céleste ou terrestre est important à leurs yeux, tels que l’eau, la montagne, la forêt, la cascade, les roches, le vent et même les ancêtres.

Notons que selon les Shintoïstes, les empereurs sont des êtres divins. Par ailleurs, le Shintoïsme est devenu une religion d’Etat qui imprègne plusieurs aspects de vie quotidienne.

Quant au Bouddhisme, c’est une religion d’origine chinoise et coréenne qui a été introduite au Japonse basant sur la croyance à un Dieu appelé « Boudda » et qui, selon les Bouddhistes, est celui qui comprend tout. Notons que le Bouddhisme est surtout une pratique qui consiste à comprendre la réalité par soi-même. Par ailleurs, il existe actuellement six écoles du Bouddhisme au Japon, à savoir : le Tendai, le Shingon, le Jodo, le Jodo-Shinshu, le Nichiren et le Zen.

Les religions du Livre et l’Islamisme

D’autres types de religion existent également au Japon, dont : le Christianisme et l’Islamisme. D’un côté, le Christianisme qui se divise en trois cultes différents : tout d’abord, il y a le Catholicisme qui est une religion basée sur la Bible et qui a une croyance sérieuse à la Sainte trinité formée par le père qui est le Seigneur, le fils qui est Jésus de Nazareth et le Saint esprit. Ensuite, il y a les protestants qui croient également au même Dieu que les Catholiques mais qui interprètent la Bible d’une manière différente.

Et enfin, il y a les Orthodoxes qui sont peu nombreux au Japon. Ils se diffèrent des Catholiques par quelques points, comme par exemples : le dogme trinitaire, le signe de croix, les messes, les églises, l’autorité du pape et la collaboration avec l’Etat. Quant à l’Islamisme, on retrouve de nos jours une mosquée à Tokyo avec 45 000 fidèles japonais. Notons que les musulmans ne peuvent pas s’épanouir pleinement au Japon vus qu’ils ont des difficultés par rapport à la communication, au logement, à l’éducation, à la nourriture (halal) et à la littérature islamique.